Les clés de réussite d'un bon silo

Le CRA-W a participé aux « Prairiales », un salon sur l’autonomie fourragère en exploitations laitières en Normandie. De nombreux thèmes y furent abordés tels que la culture de méteils, les associations céréales-protéagineux, la culture de luzerne, l’utilisation des coproduits, le toastage des protéagineux, etc. Dans cet article, nous présentons les règles à mettre en œuvre pour faire un bon silo.

Que ce soit un silo de maïs ou d’herbe, il est très important de respecter certaines règles pour conserver au mieux son fourrage et par conséquent diminuer les pertes au maximum.  En moyenne, les pertes de matière sèche dues à l’échauffement indésirable du silo sont de l’ordre de 5 à 15% (1). Les points clés à surveiller sont les suivants : la longueur de coupe, le tassage, puis une fois que le silo est ouvert, la vitesse d’avancement. La combinaison de ces facteurs permet de diminuer la variabilité naturelle observée dans un silo. Celle-ci peut être très importante, comme le suggère les résultats suivants.

Schema_CRAW_silo.PNG

 

 

 

 

 

 

 

Schéma de prise d'échantillons dans un silo d'ensilage de maïs et valeurs - Présentation "Prairiales" du Littoral Normand.


On remarque que l’échantillon pris sur le haut du silo (échantillon 11) présente la densité la plus faible (128 kg MS / m3). Les échantillons 5 et 6 prélevés sur les bords du silo ont une densité moyenne de 225 kg MS / m3 comparativement à l’échantillon 9 avec une densité de 294 kg MS / m3. Sur les pourtours du silo, la densité est souvent plus faible ce qui accroît le risque d’échauffement et donc de développement de moisissures.


Quels sont les seuils à respecter en ensilage de maïs plante entière ?

  • Finesse du hachage : entre 8 et 12 mm. 8 mm est une taille optimale lorsque la ration a déjà une structure suffisante. Si ce n’est pas le cas, viser 10 à 12 mm.
  • Taux de matière sèche : 32 à 35 % (pour un maïs corné). Il faut ajuster la date de récolte au taux de matière sèche. En dessous de 32% de MS, on observe des pertes en volume et en qualité énergétique. Il est possible de monter à 37% MS, mais attention au tassement et à l’avancement une fois que le silo est ouvert !
  • Eclatement des grains : Tous les grains doivent être éclatés pour qu’ils soient bien digérés par les animaux.
  • Avancement : Pour une bonne conservation, il faut avancer d’au minimum 10 cm par jour.
  • Densité : La densité doit être supérieure à 220 kg MS / m3, l’idéal étant 250 kg MS / m3. Pour cela, il faut adapter le débit de chantier au tassage. D’après le Littoral Normand, le poids du tracteur tasseur se calcule suivant l’équation : Poids tracteur = T MS / heure × 400 kg.


Lorsque la finesse de hachage et/ou le taux de matière sèche ne correspondent pas aux valeurs citées, il est préférable d’utiliser un conservateur ! En ensilage de maïs, on utilisera un conservateur hétérofermentaire (ex : Lactobacillus Bucheneri ou Lactobacillus Brevis) qui permettra non seulement la production d’acide lactique mais aussi d’acide acétique qui limite la multiplication des levures et moisissures à l’ouverture.


Sources:

Source 1 : F@rm XP et INRA Le Pin aux Haras
Source 2 : Melkveevoeding


Voor meer info / Plus d’infos
Lise Boulet (CRA-W)

Publicatiedatum / Date de publication 24/09/2018
TOP