Améliorer les taux pour mieux valoriser le lait

Il y a un an la pénurie de beurre faisait les gros titres de la presse grand public et spécialisée. La richesse du lait est devenue en quelques années un critère de paiement aux producteurs important pour la rentabilité de l’élevage. Avant cet événement, le projet PROTECOW, mené dans le cadre européen d’Interreg par différents organismes, visait déjà à explorer des pistes d’amélioration de l’alimentation des troupeaux au bénéfice de leur rentabilité.

Un groupe de 18 éleveurs (tous en race Prim’Holstein) Belges et Français se réunit régulièrement. Les membres partagent leurs expériences en matière de conduite alimentaires et échangent leurs résultats techniques et économiques. Ces rencontres mettent en évidence la diversité des pratiques. Après avoir réalisé la synthèse des situations, le groupe s’est lancé le défi de réunir tous les points positifs pour en faire leur objectif.


Un pari un peu fou
Puisqu’un éleveur parvient chaque année à produire pendant 3 à 4 mois un lait à 47 de TB et 37 de TP, pourquoi ne pas chercher à atteindre ce niveau de richesse (même 1 mois seulement !) tout en maintenant le niveau de production et en améliorant l’autonomie alimentaire ?

Benoît Verriele, conseiller d’élevage à Avenir Conseil Elevage, résume l’objectif ainsi : « Il s’agit de produire 10 000 litres à 7% avec moins de 100 € de coût alimentaire, moins de 100 g de concentré par litre et sans VL de production. Ça peut paraitre un peu fou, mais je suis persuadé que c’est une équation solvable. La solution sera simplement différente selon l’exploitation avec ses propres contraintes et sa situation initiale. »


S’entourer pour tenter le coup
Des éleveurs adhérents à Avenir Conseil Elevage ont souhaité relever ce challenge. Pour y parvenir, les recettes sont différentes, mais tous notent l’importance d’avoir en sa possession des données à analyser pour évaluer le chemin parcouru et celui qui reste à explorer. Ils insistent également sur l’importance de bénéficier d’un accompagnement extérieur sans lequel il est beaucoup plus complexe de prendre le temps et le recul nécessaire pour atteindre l’objectif. Leurs témoignages démontrent l’importance de partager ses expériences, d’accepter la comparaison et de ne pas être seul pour rester motiver et progresser.

> Téléchargez ici l'article complet

Temoignages_ACE.png

 
Voor meer info / Plus d’infos
Benoît Verriele (ACE)

Publicatiedatum / Date de publication 12/11/2018
Bijlagen:
TOP